Mastering

Accent

Le secteur du mastering se trouve en plein changement de paradigme. Jusqu’à récemment tout devait sonner aussi fort que possible afin de surpasser la concurrence. Cependant ce n’était ni dans le sens de l’ingénieur du son ni dans l’intérêt des consommateurs. Un point a été atteint Il y a quelques années où certaines personnes ne voulaient plus supporter cette situation comme ces 16.000 fans de Metallica qui signèrent une pétition pour que l’album «Death Magnetic» soit remasterisé parce que le son était insupportable. Des ingénieurs du son ont réfléchit à quoi pourrait ressembler une nouvelle norme du volume sonore afin d’apporter un plaisir d’écoute maximal.

Même si l’effet de pompage de limiteurs et compresseurs réglés à l’extrêmes sonne bien pour certains styles de musique, comme l’electro dance et la techno, je suis heureux qu’avec la recommandation R128 de l’UER une norme raisonnable a été introduite pour la radiodiffusion. J’espère que ce standard sera appliqué sur internet pour le streaming ainsi que dans l’industrie musicale. Un bon morceau de musique se distingue par sa qualité et non par son volume sonore. L’accent sera de nouveau mis sur la qualité si les mêmes conditions de niveau sonore s’appliquent à tous. J’ai toujours mis l’accent sur la qualité mais je peux très bien masteriser à haut niveau sonore au cas échéant.

Offre

Vous pouvez me contacter pour une offre, autres accords ou demandes spéciales.

Parcours

J’ai commencé l’apprentissage du mastering après celui du mixage. Mon premier enregistrement multi-piste avec Cubase VST fut simplement enregistré tel quel sur MiniDisc en n’utilisant que le contrôle de niveau de l’appareil. Mais quand j’ai voulu graver mes premiers CD promotionnels en 2000, j’ai compris l’importance d’un bon mastering car mes morceaux avaient tout d’abord un niveau sonore et un son global très différent. J’ai appris très tôt l’utilisation du compresseur multibande même si quelques ingénieurs du son ont prétendu qu’il était inutile et bien trop compliqué. Mon expérience m’a montré le contraire. S’il n’est pas absolument nécessaire, son utilisation est judicieuse pour faire de subtiles mais importantes modifications qu’un simple compresseur ne peu faire. Bien sûr son utilisation est compliquée et il faut de l’expérience et du temps pour apprendre mais le résultat vaut pleinement l’effort.